Siège social du Crédit Agricole Aquitaine

Bordeaux France 2018
Wilmotte & Associés - Siège social du Crédit Agricole Aquitaine

Fiche technique

Adresse
Îlot P2 du projet des Bassins à flot, à l’angle du quai Bacalan et de l’écluse bordant le quai du Sénégal, 33300 Bordeaux

Maître d’ouvrage
CRÉDIT AGRICOLE AQUITAINE

Maître d’ouvrage délégué
CRÉDIT AGRICOLE IMMOBILIER ENTREPRISE

Équipe de maîtrise d’oeuvre
MO de conception : WILMOTTE & ASSOCIÉS
MO d’exécution : ARTELIA
Paysagiste : NEVEUX-ROUYER
BE structure : SNC LAVALIN
BE Fluides : GLEIZE ENERGIE
BE façade : CEEF
BE environnement : CAP TERRE
Économiste : GVI
Bureau de contrôle : QUALICONSULT

Surfaces
• Terrain : 5 096 m²
• Surface de plancher : 12 260 m²
• Terrasses étagées de 2 400 m² dont 1 000 m² de jardins suspendus (variétés de pins maritimes, de chênes et d’azaras)
• Parkings : 250 places de parking

Calendrier
• Concours : hiver 2015
• Permis de construire obtenu au printemps 2016 (PC modificatif bientôt déposé)
• Signature du Marché : 7 décembre 2015
• Démarrage du chantier par SEG-FAYAT : courant décembre 2016
• Livraison prévue à l’été 2018

Profil énergétique
• BREEAM « Good »
• HQE Excellent

Description

Programme
Construction du nouveau siège social du Crédit Agricole Aquitaine sur le site industriel et portuaire de la zone des Bassins à Flot à Bordeaux.

Présentation du projet
Le nouveau siège du CA Aquitaine est constitué d’espaces de travail et d’espaces publics partagés entre les résidents du siège, les collaborateurs des autres sites et les visiteurs. Cette particularité programmatique donne une grande importance aux espaces communs, qui sont valorisés et imbriqués par le projet. Ils créent un enchainement de lieux uniques mais reliés les uns aux autres par un jeu de terrasses et de patios plantés apportant lumière, vue et convivialité à chacun d’entre eux. Les espaces de bureaux viennent couronner cet ensemble programmatique sous forme d’attiques qui se posent sur ce nouveau paysage végétal.

Concept général du bâtiment & intégration sur le site
L’histoire industrielle du site, et particulièrement la séquence le long du quai du Sénégal, ont influencé la définition du projet. Le bâtiment a pour ambition de valoriser le site industriel et portuaire de la zone des Bassins à Flot dans lequel il s’insère, en réinterprétant ses codes formels (rythmes et volumétries des bâtiments alentour) et en amorçant un dialogue entre l’histoire du lieu et l’architecture contemporaine.

Cette idée conductrice est véhiculée à travers le :
- Le choix des matériaux : brique teinte crème et aluminium bronze foncé pour le bâtiment principal, habillage en aluminium de teinte bronze clair et foncé pour les attiques qui rappellent les couleurs de la ville de Bordeaux.

- Ouverture du bâtiment sur l’extérieur : le grand développé de terrasses et de généreuses façades vitrées permet d’une part, de capter la lumière naturelle à l’intérieur des zones partagées et d’autre part, d’offrir de larges points de vue sur la Garonne et le paysage urbain bordelais.
Ainsi, le bâtiment s’intègre délicatement dans le paysage historique et assure une visibilité unique et contemporaine au premier groupe bancaire régional.

Vues et les cadrages sur le paysage
L’ensemble des zones publiques partagées est disposé de manière à capter la lumière naturelle, à déployer des vues sur le paysage urbain et à s’ouvrir sur les multiples jardins et terrasses que nous avons créés à cet effet. C’est pourquoi ces espaces sont équipés de larges façades vitrées qui, outre le fait d’être en contact visuel les uns avec les autres, permettent d’entretenir un rapport fort à l’environnement.
Ces trois dispositifs permettent, dans une composition simple, variée et soignée, de répondre à une ambivalence du projet : s’intégrer de manière furtive dans le paysage industriel historique du lieu mais aussi assurer une présence atypique et contemporaine qui révèle l’excellence et la modernité du premier groupe bancaire régional.

Les espaces partagés
Le hall d’accueil est situé sur le quai de Bacalan dans la partie centrale de la parcelle. Il profite d’une généreuse double hauteur. C’est un point de passage obligatoire et contrôlé qui aboutit sur l’accueil et l’espace d’attente qui s’enroulent autour d’un patio arboré. Il dessert le noyau principal d’ascenseur (duplex), le restaurant d’entreprise et l’agence des Grandes Entreprises du vin.

Les plateaux de travail
L’ensemble des plateaux de bureaux est unitaire et compact, il forme un S d’une épaisseur constante de 18 mètres. Les noyaux verticaux et les locaux techniques habitent les parties centrales dans les angles, ce qui permet de libérer la totalité des espaces de travail, les rendant ainsi extrêmement modulables, polyvalents, adaptables et lumineux. Ce dispositif favorise grandement la communication et les échanges entre collaborateurs qui partagent ainsi librement plusieurs ailes du bâtiment.
Le noyau principal situé au barycentre du S est ouvert sur un grand palier qui, à l’image de la totalité des espaces partagés, est éclairé et s’ouvre sur la succession des étagements de jardins et terrasses.
Le rythme de façade des espaces de travail est tramé sur un module de 1,35 mètres, ce qui permet de cloisonner en toute liberté. Les baies sont verticales toute hauteur (2,70 m) avec une allège fixe vitrée d’un mètre, offrant ainsi de larges vues sur l’extérieur.
Les espaces dédiés à la gouvernance
Les espaces dédiés à la gouvernance viennent couronner les plateaux de bureaux, situés à l’angle sud-ouest du bâtiment en R+5 et R+6. Ils s’affirment comme un double attique perché qui domine l’ensemble du projet. Cette situation en « perchoir », bénéficie de points de vue exceptionnels sur le grand paysage, le futur CCV, le pont d’Aquitaine d’un côté et le pont Chaban-Delmas et le centre historique de Bordeaux de l’autre. Les espaces dédiés à la gouvernance sont desservis directement depuis l’espace communication par un noyau de circulations verticales et s’ouvrent largement sur deux grandes terrasses jardins.

Le parking et les locaux supports
Le parking de 250 places s’étage sur quatre niveaux dont un niveau enterré occupant l’intégralité de la parcelle et 3 niveaux en superstructure qui s’empilent.

Films