Requalification du centre-ville

Troyes France 1997
Wilmotte & Associés - Requalification du centre-ville

Fiche technique

Maître d’ouvrage
Ville de Troyes

Architecte
Wilmotte & Associés

Date de l’étude

1997


Programme : Mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la requalification urbaine du centre-ville

Description

Troyes fut un bel exemple de cité à l’architecture médiévale. On y trouvait à l’origine des entrelacs de rues étroites bordées de maisons à colombages et des places publiques au pied des églises gothiques. Malheureusement, la ville a beaucoup perdu de son identité lorsqu’elle a d’abord comblé les canneaux qui la parcouraient puis, comme beaucoup d’autres villes, dédié ses espaces à la circulation automobile. Dans le centre, les trottoirs sont trop étroits et les chaussées trop larges ou accaparées par le stationnement. La démarche de réhabilitation du centre ville consiste a retrouver la dimension symbolique et esthétique des espaces historiques, leur vocation d’accueil et leur esprit de convivialité. Le propos est de réaménager les rues et les places le long d’un axe qui traverse la ville d’est en ouest, en s’attachant à créer, pour chaque lieu, une écriture qui en révèle le caractère, la fonction et la beauté. Ainsi la vie de la cité se réinvente dans un espace repensé, plus silencieux, où est privilégiée la dimension piétonne.

L’éclairage est également un élément important de ce projet. La lumière vient pour l’essentiel du sol pour éclairer les arbres et les façades, et de sources suspendues.
Une attention particulière est portée sur le choix du mobilier urbain : bancs, corbeilles de propreté, barrières, bornes.

Situé à l’origine le long d’une rue étroite, l’hôtel de ville se trouve aujourd’hui, au gré de démolitions successives et inachevées, sur un parvis à la géométrie complexe, fait d’une succession de trois espaces : l’espace longitudinal de la rue originelle située juste devant le bâtiment, et deux places de largeurs variables.
Le projet vise à accentuer les spécificités spatiales et historiques de chacun de ces lieux : Place, rue, parvis ordonnancé et minéral malgré l’inachèvement de la percée au XIXè siècle, et square végétal qui tente de restituer la structure bâtie d’origine.