07.04.2016

Pose de la première pierre du Centre des Congrès "Robert Schuman" de Metz Métropole

Wilmotte & Associés - Centre des Congrès "Robert Schuman" de Metz

Les quatre piliers :

Matière :
la pierre de Jaumont est une figure identitaire forte du patrimoine messin. Elle intervient sur le Centre de Congrès comme un hommage au patrimoine architectural local. Grâce au travail autour de cette matière, l’aspect monolithique du projet est renforcé le jour tandis qu’il semble dématérialisé la nuit. Une dichotomie se crée ainsi entre le caractère massif et la légèreté de la pierre, inspirée par l’architecture gothique de la cathédrale de Metz.

Verticalité : l’utilisation de la pierre sous forme de lames élancées sur toute la hauteur du bâtiment confère à ce dernier une allure plus aérienne et offre un front bâti plus riche. La verticalité du parement du projet entre en contraste avec son volume longiligne afin de l’atténuer.

Lumière : le traitement de la façade donne l’image d’un rideau de pierre qui crée un jeu d’ombres portées et de lumière naturelle conférant une certaine mysticité à l’intérieur du lieu.

Espace : le projet s’inspire de l’identité locale et la valorise, à la fois par son architecture, mais également par les vues qu’il offre sur le patrimoine environnant. Les espaces publics et de circulation à l’intérieur du bâtiment conduisent naturellement le visiteur à se nourrir des places stratégiques ou emblématiques de la ville : vues sur la cathédrale, le Centre Pompidou-Metz, la gare, etc.

Les façades:

Pour conférer au bâtiment une identité forte, les façades feront l’objet d’un travail spécifique. Elles s’inspirent du jeu d’ombre et de lumière que l’on peut percevoir sur la façade de la cathédrale, en proposant un maillage perforé mariant opacité et transparence.

Horizontalement : l’organisation est scindée en deux parties bien distinctes : au nord se situent les zones liées aux expositions, tandis que la moitié sud est réservée aux parties logistiques et techniques, ainsi qu’à l’auditorium de 1 200 places.

Verticalement : la relation entre les espaces permet de relier certains événements entre eux, et donc de profiter du lieu dans son intégralité. Ce renforcement de la verticalité par la superposition des fonctions offre également la possibilité de cloisonner les événements les uns par rapport aux autres. Selon les usages choisis et les visiteurs, le bâtiment se laisse moduler pour multiplier les champs d’actions du programme.